Massif Central Ferroviaire 
Les Viaducs sont les Châteaux de la Loire du Massif Central
Bonjour, et bienvenue aux internautes qui s'intéressent à l'histoire, à la géographie, au patrimoine, aux paysages et à l'avenir ferroviaires du Massif Central.
Actualités Inventaire Repères Annexes
Première visite : lire l'Editorial
Patrimoine
Recherche par département  |   Recherche par ligne PO PLM Midi  |   Recherche par nom  |  Recherche par date  |  Recherche par carte | ToponymeExpress
N° 215  du 01/07/2016
 
L'actualité du 24/06/2016
 
Toute l'actualité  |  L'agenda   (3 RV)


La photo du mois
:


Un comble. Rhône-Express, le tramway le plus cher du monde (15,90€ le trajet), fait la pub pour Ouigo, le TGV le moins cher de France (voyage à partir de 5€).

Photo réalisée le
27/05/2016 par Rails & Drailles.

  • Allier : Souvigny. [1 photo]

  • Cher : Sancergues, Sancoins, Marmagne 1 2, la Chapelle Saint Ursin, Farges Allichamps, Foëcy, Vierzon. [8 photos]

  • Côte d'Or : Chassey 1 2 3 4. [4 photos]

  • Gard : Sainte Cécile d'Andorge 1 2 3. (3 photos]

  • Haute-Loire : Léotoing, Brives Charensac, Vissac Auteyrac 1 2 3 4, Sainte Eugénie de Villeneuve 1 2 3, Cussac sur Loire, Torsiac 1 2 3, Blesle, la Chaise Dieu 1 2. [15 photos]

  • Lozère : Cassagnas 1 2 3 4 5 6 7 8, Saint André de Lancize 1 2, Saint Privat de Vallongue 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10, Saint Frézal de Ventalon 1 2 3 4 5 6 7, le Collet de Dèze 1 2 3, Saint Julien des Points 1 2. [37 photos]

  • Puy de Dôme : Thiers. [1 photo]

  • Rhône : Lyon 1 2 3. [4 photos]

  • Ont contribué à cette édition : Christophe BENOIST, Franz ESNAULT, Jean-Pierre FRANCON, Paul HURLEY, Bernard IBRY, JLR, Bernard LACOTTE, Loïc, Eric MORTREUX, Jean-Marie TREMOULET.

  • La présente édition est illustrée par plus de 8921 photos.

  • La présente édition est liée à une base de données comptant 49845 entrées.

  • Le n° 216 paraîtra le 01/08/2016
  • .

    Quand le Midi faisait la fortune des pépiniéristes.

    Les historiens du rail ne se sont guère penchés sur la manière dont les grands réseaux protégeaient leur domaine contre les intrusions extérieures. Un étonnant document de la fin du XIXème siècle nous révèle que la Compagnie du Midi avait planté des centaines de kilomètres de haies défensives le long de ses lignes :


    Document Loïc

    Un autre tableau inventoriait les haies fruitières : pommier, poirier, abricotier, osier, vigne : connaissant les ravages du phylloxera, on peut penser que cette dernière ne fut pas un bon plant. La colonne de gauche répertorie les itinéraires concernés, dont la dénomination d'époque, pour certaines, ne laisse pas de nous attendrir.

    L'examen des photographies des emprises ferroviaires, dont les clichés se sont multipliés au début du XXème siècle, donne à penser que cette pratique, forcément coûteuse sinon efficace, fut peu à peu abandonnée. De nos jours, les murs anti-bruit enferment les voies de chemin de fer : les tags menaçants et les coulures noires du béton valent certainement mieux pour nos paysages et la biodiversité que les fleurs du printemps ou les feuilles d'automne. Notre temps hait les haies.

    Plus d'info / source :
    Le reste de l'actualité