Massif Central Ferroviaire 
Repères
Page d'accueil | Actualités | Inventaire | Lignes PO PLM Midi | Repères | Annexes | ToponymeExpress

Une antenne oubliée de la ligne des Cévennes

Documents et reconnaissance sur le terrain : Jacques REY, 2006

orsque furent entrepris les travaux de construction du Brioude - Alais, les rails en provenance de Beaucaire et de Nîmes remontaient déjà la vallée du Gardon bien au delà d'Alès : ils atteignaient la Grand'Combe, puis la Levade avant de diverger à l'est dans un vallon latéral, au fond duquel les berlines d'un double plan incliné apportaient le charbon de la vallée voisine de la Vernarède. C'est ainsi que, sur la carte postale ci-dessous datant des années 1930, on reconnait : tracée en bleu, la ligne historique en cul de sac, en rouge, la ligne des Cévennes vers Villefort à gauche, en vert le tracé du plan incliné côté Gardon.

a végétation interdit aujourd'hui de prendre un cliché comparatif, mais on peut encore explorer l'extrémité de la "première" ligne des Cévennes. Les deux photos suivantes ont été prises le 03/09/2006.

n peu au delà de l'ancienne bifurcation, la ligne des Cévennes, à gauche, file vers le nord, tandis que la ligne primitive, aujourd'hui chemin privé, s'incurve vers l'est. Ensuite, la plate-forme, momentanément aliénée, débouche sur le pont d'origine, devenu routier. 'emprise élargie, entre deux murs hauts de 1 m cachés par la végétation, est accessible jusqu'à son terminus, visible ici. Des constructions, désormais privées, devaient faire partie des installations du plan incliné.
Page d'accueil | Actualités | Inventaire | Lignes PO PLM Midi | Repères | Annexes | ToponymeExpress
>